Marine Le Pen a réclamé mardi l’abandon des sanctions prises contre la Russie en raison de la guerre en Ukraine car, selon elle, elles « ne servent strictement à rien », sauf à « faire souffrir » les Européens.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Marine LePen — CREDIT : Wikimedia Commons

Marine Le Pen a réclamé mardi 2 août l’abandon des sanctions prises contre la Russie en raison de la guerre en Ukraine car, selon elle, elles « ne servent strictement à rien », sauf à « faire souffrir les peuples européens et, accessoirement, le peuple français ». « Je souhaite » que les sanctions « disparaissent pour éviter à l’Europe de se retrouver face à un blackout, notamment concernant les importations de gaz », a déclaré la cheffe de file des députés RN au cours d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale.

« Il faut être vraiment de mauvaise foi pour ne pas constater que, contrairement aux rodomontades de notre gouvernement, l’économie russe n’est pas à genoux et n’est pas en cessation de paiement », selon la députée du Pas-de-Calais. « Nous sommes beaucoup plus victimes de ces sanctions que ne l’est la Russie », qui « a trouvé d’autres clients » et qui « contourne les différents embargos », a ajouté la finaliste de la dernière présidentielle, en dénonçant « une succession d’échecs » de la part de l’Union européenne.

Le 1er juin, Marine Le Pen avait déjà mis en garde contre les « conséquences cataclysmiques sur le pouvoir d’achat des Français » des six paquets de sanctions contre la Russie décidés par Bruxelles.