David Bennett, 57 ans, le premier homme greffé avec un cœur de cochon est mort. Son état avait « commencé à se détériorer il y a plusieurs jours », mais son corps n’avait pas rejeté la greffe.

CREDIT : Pixabay

Le premier patient au monde à avoir reçu une greffe de cœur d’un porc génétiquement modifié est mort, deux mois après son opération. L’état de santé de David Bennett, 57 ans, « a commencé à se détériorer il y a plusieurs jours, a précisé l’établissement. Lorsqu’il est devenu clair qu’il ne se remettrait pas, des soins palliatifs lui ont été prodigués. » Sans cette greffe, David Bennett était condamné.

L’opération, réalisée le 7 janvier, avait soulevé de grands espoirs, car de telles greffes pourraient potentiellement permettre de remédier à la pénurie de dons d’organes.

Le cochon est depuis longtemps déjà considéré comme une source potentielle de greffons pour l’homme, plusieurs organes présentant de fortes similarités chez les deux espèces.

Des tentatives précédentes de greffe avaient toutefois échoué en raison de différences génétiques provoquant un rejet ou de virus exposant les patients à des risques d’infection.

Près de 110.000 Américains sont actuellement sur liste d’attente pour une greffe d’organe et plus de 6.000 personnes qui auraient besoin d’une greffe meurent chaque année dans le pays. En 1984, un cœur de babouin avait été transplanté sur un bébé mais la petite, surnommée « Baby Fae », n’avait survécu que 20 jours. Les valves cardiaques de porc sont déjà très utilisées chez les humains et leur peau peut être utilisée pour des greffes sur de grands brûlés.