Emmanuel Macron salue un « signal très fort vis-à-vis de la Russie », après l’officialisation par les 27 du statut de candidat à l’Union européenne accordé à l’Ukraine et la Moldavie.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Drapeau Européen – CREDIT : Pixabay

Pour l’Ukraine et la Moldavie, c’est le début d’un long chemin. L’octroi de ce statut de candidat à l’adhésion à l’UE, réclamé par Kiev depuis le début de la guerre avec la Russie en février, est d’ailleurs hautement symbolique, les discussions pouvant « prendre des décennies », avait prévenu Emmanuel Macron en mai.

Ce feu vert n’était quasiment plus une surprise. Le 16 juin, lors de son déplacement à Kiev avec ses homologues italien, allemand et roumain, le président français Emmanuel Macron avait pris la parole devant Volodymyr Zelensky pour affirmer : « Tous les quatre, nous soutenons le statut de candidat immédiat à l’adhésion » de l’Union européenne.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué dans la foulée « un moment unique et historique » après l’attribution à l’Ukraine de ce statut officiel, une décision attendue par Kiev en pleine invasion russe. « C’est un moment unique et historique dans les relations Ukraine-UE », s’est félicité Volodymyr Zelensky sur Twitter, affirmant que, selon lui, « l’avenir de l’Ukraine se trouve au sein de l’UE ».