Le télescope spatial Hubble a détecté une étoile baptisée Earendel dont la lumière a été émise il y a 12,9 milliards d’années, le record à ce jour.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

CREDIT :  Faut qu’on en parle

Elle s’appelle Earendel, et sa lumière a voyagé durant 12,9 milliards d’années pour parvenir jusqu’à nous. Détectée par le télescope spatial Hubble , il s’agit de la plus lointaine étoile jamais observée.

Avec une masse estimée à 50 fois celle de notre Soleil, elle rivalise également avec les plus grosses étoiles connues, et pourrait également être des millions de fois plus lumineuse que lui.

L’âge de l’univers étant estimé à environ 13,8 milliards d’années, cette étoile existait lors du premier milliard d’années après le Big Bang. C’est pourquoi elle a été baptisée Earendel par l’équipe scientifique à l’origine de sa découverte et dirigée par l’astronome Brian Welch de la Johns Hopkins University à Baltimore aux États-Unis. Earendel signifie en effet étoile du matin (pour le matin de l’univers) en vieil anglais.

Jusqu’ici, seuls des groupes d’étoiles avaient pu être observés à une telle distance, sans pouvoir distinguer un astre en particulier. Mais Earendel a bénéficié d’une aide cosmique : un phénomène appelé lentille gravitationnelle. Un amas de galaxies, situé entre nous et l’étoile, agit comme une loupe amplifiant la lumière de l’objet. L’ESA compare cet effet aux ondulations à la surface de l’eau, qui par beau temps peuvent créer des faisceaux lumineux amplifiés sur le sol d’une piscine. Cet alignement, rare, devrait perdurer durant les années à venir, selon les astronomes.