Ensemble ! n’a pas réussi à obtenir une majorité absolue à l’assemblée, va-t-on vers un pays ingouvernable pendant 5 ans ?

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Assemblée Nationale – CREDIT : Capture Youtube

Le camp d’Emmanuel Macron a obtenu 245 sièges à l’issue des élections législatives dimanche, en dessous de la majorité absolue (289), suivi de la Nupes et ses alliés avec 131 sièges et du Rassemblement national (RN) qui fait une percée historique en comptant 89 sièges, selon un décompte complet de l’AFP.

Voici les résultats définitifs en nombre de sièges à l’assemblée :

  • Ensemble ! (Majorité présidentielle) 245
  • Nouvelle union populaire écologique et sociale 131
  • Rassemblement National 89
  • Les Républicains 61
  • Divers gauche 22
  • Régionaliste 10
  • Divers droite 10
  • Divers centre 4
  • Union des Démocrates et des Indépendants 3
  • Divers 1
  • Droite souverainiste 1

Le taux d’abstention atteint 53,77%, selon le ministère de l’Intérieur.

Le RN a fait une entrée fracassante au sein de l’assemblée, Marine le Pen : « Le peuple a décidé d’envoyer un très puissant groupe parlementaire de députés RN à l’Assemblée, qui devient ainsi un peu plus nationale. »

Pour constituer un groupe parlementaire, il faut un minimum de 15 députés. La constitution d’un groupe donne lieu à une déclaration politique signée par ses membres et remise à la Présidence.

Les groupes politiques exercent de larges prérogatives à l’Assemblée nationale :

  • les présidents de groupe siègent à la Conférence des présidents
  • les commissions sont composées en proportion de l’importance numérique des groupes
  • le temps de parole est distribué en fonction de l’effectif des groupes
  • Les élus qui ne souhaitent pas rejoindre un groupe constituent les non inscrits