La fusée chinoise de plus de 20 tonnes est entrée dans une descente incontrôlée vers la Terre. Les scientifiques surveillent le phénomène et des débris pourraient s’écraser le 1er août dans l’atlantique nord.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Image d’illustration – CREDIT : Pixabay

Le dimanche 31 juillet, un imposant morceau de fusée devrait frapper le sol terrestre, lancé à une vitesse folle. Ce morceau de vaisseau appartient à la fusée chinoise Longue Marche 5B, qui a été lancée depuis la province du Hainan, le 24 juillet dernier. Le module est entré dans une « descente incontrôlée » vers l’atmosphère terrestre sans que personne ne sache où elle finira par atterrir. Pour apercevoir le phénomène il faudrait qu’il arrive au-dessus d’une région peuplée, de nuit. L’obscurité permet de mieux voir les débris de fusée qui brillent lors de cette fameuse descente.

Bien qu’infimes, il existe néanmoins des risques que les débris puissent causer des dommages si elles s’écrasent dans des régions habitées, selon les spécialistes. A priori, il devrait s’écraser dans l’océan Atlantique Nord vers Rome.

Ce n’est pas la première fois que la Chine est critiquée concernant la gestion de ses déchets spatiaux. L’année dernière, le pays avait lancé un autre module sur une fusée similaire. Ses débris s’étaient finalement écrasés dans l’océan Indien, près des Maldives, dix jours après son lancement. La Nasa avait alors déclaré que la Chine n’avait pas « respecté les normes de responsabilité ». En 2020, le cœur d’une fusée chinoise de près de 20 tonnes a fait une rentrée incontrôlée dans l’atmosphère terrestre, passant directement au-dessus de Los Angeles et de New York avant de plonger dans l’océan Atlantique.