Avec la hausse des prix du carburant, les appels à une “saison 2” des Gilets jaunes se multiplient sur les réseaux sociaux.

Les gilets jaunes sur les Champs-Elysées à Paris le 24 novembre 2018. REUTERS/Benoit Tessier

Aujourd’hui, alors que la France fait face à une nouvelle hausse de ses prix, les appels à se mobiliser de nouveau sur les ronds-points et dans les rues se multiplient sur Twitter ou Facebook. Des figures du mouvement ont elles aussi appelé à la mobilisation pour ce week-end.

Face à cette hausse des prix, les appels à remettre un gilet jaune et à aller manifester dans la rue ce week-end se multiplient sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le hashtag #GiletsJaunesSaison2 a fait son apparition dans les tendances France mercredi et jeudi soir. “Ça suffit! Appel national à reprendre tous les ronds points samedi”, peut-on lire sous ce hashtag sur le compte Twitter “Alsace révoltée”, “Les Gilets jaunes ont raison depuis le début, 3 ans après c’est encore pire. Alors #samedi16oct on met un gilet et on sort dans les rues et sur les ronds-points pour #GiletsJaunesSaison2 !”, peut-on lire sous un autre tweet.

Des listes de rassemblements sur les ronds-points prévus ce week-end circulent sur les réseaux sociaux. Un document a également été partagé, recensant les manifestations prévues à travers la France. Au moins 220 manifestations sont confirmées pour samedi.

L’ancien militant Gilet jaune Olivier Rohaut lui n’a pas l’intention d’attendre.

Sur Touche pas à mon poste mercredi, il a déclaré face au ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari : “Nous, on va ressortir dans la rue (…) Il y a un mouvement social qui va être bien plus grand que le mouvement des Gilets Jaunes”. Avant d’exhorter “tous les citoyens qui ne se sentent pas bien chez eux, qui pensent avoir un problème, qui ont été meurtris par ce gouvernement” à sortir de chez eux samedi. Lors d’un live sur son compte Facebook, il a renouvelé cet appel à la mobilisation, qu’il souhaite “au-delà des clivages”. “Cette émergence que je vois sur les réseaux sociaux, elle est magnifique, mais quand on la verra sur le terrain, elle sera formidable !”.

Si la presse locale en a fait l’écho, et que des listes de rassemblement sur les ronds-points prévus pour ce week-end sont partagés sur les réseaux, il est difficile d’évaluer l’ampleur d’un mouvement imprévisible par définition.