Alors qu’Éric Zemmour fait face à une polémique pour des cris « Macron assassin » scandés lors de son meeting au Trocadéro ce dimanche, Marion Maréchal est montée au créneau pour le défendre.

CREDIT : Clarisse Emeric

Le candidat de « Reconquête » a réagi auprès de nos confrères de BFMTV aux propos d’Emmanuel Macron, qui a dénoncé « l’indignité » du « candidat malentendant », après les cris « Macron assassin » au meeting du Trocadéro dimanche. Eric Zemmour a de nouveau assuré ne pas avoir entendu les cris de la foule.

« Il (Emmanuel Macron, NDLR) sait très bien, lui, il a déjà fait des meetings, il sait très bien qu’on entend pas tout ce qui se passe. Il sait bien qu’à la tribune on entend pas tout ce qui se dit. Ce sont des mauvais procès. On parle d’une chose mineure », a-t-il dit en réaction aux propos du président-candidat.

Marion Maréchal dit : « Ce qui n’aurait dû être qu’une information accessoire est montée en épingle de toute pièce pour transformer ce sujet en ‘polémique’ de campagne », dénonce celle qui a décidé de soutenir le candidat à la présidentielle.

Mais peut il revenir dans la course ?
Le recul d’Éric Zemmour dans les sondages s’est produit à la faveur de deux événements, tous deux issus conséquences de la guerre en Ukraine, au moins en partie : d’une part, le discours pro-Poutine du candidat et, d’autre part, la remontée du pouvoir d’achat dans les préoccupations des Français.

En théorie c’est possible, mais en pratique, à ce jour, Emmanuel Macron fait la course loin en tête, malgré un tassement ces derniers jours, et Marine Le Pen qui enregistre une dynamique remarquablement favorable. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il s’est hissé au-dessus d’Éric Zemmour dans les intentions de vote des Français, reléguant celui-ci à un niveau comparable à celui de Valérie Pécresse.

Le pari est loin d’être gagné pour Eric Zemmour.