Jocelyne Chassard, connue pour avoir crié « Macron décapitation, Macron explosion » lors d’une manifestation de Gilets Jaunes en septembre 2020, a été condamnée à 3 mois de prison avec sursis pour menaces de mort envers le président de la République.

CREDIT : Capture d’écran Youtube

L’audience à laquelle comparaissait Jocelyne Chassard a débuté au tribunal de Châlons-en-Champagne ce lundi 28 mars aux alentours de 14h30.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, cette femme de 59 ans hurle des propos injurieux contre Emmanuel Macron. Elle réclame entre autres la « décapitation » et l’« explosion » du chef de l’État. La vidéo, qui avait été largement relayée par les réseaux sociaux, comptabilise aujourd’hui près de 200.000 vues sur la plateforme YouTube.

Jocelyne Chassard comparait au tribunal de Châlons ce lundi 28 mars pour « menaces de mort » envers le président de la République Emmanuel Macron. Elle affirme qu’elle ne visait pas l’homme, mais la fonction d’Emmanuel Macron, qu’elle considère comme un dictateur et destructeur de la République française.