Quelque 170 rassemblements et défilés auront lieu dans toute la France à l’appel des syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires. « Nous pensons vraiment faire beaucoup plus que le 5 octobre », a pronostiqué Céline Verzeletti, dirigeante confédérale CGT.

CREDIT : Manifestation du 27 janvier 2022 à Toulon – Faut qu’on en parle !

Alors que la question du pouvoir d’achat fait un retour en force dans la campagne présidentielle, la journée de ce jeudi va être marquée par un mouvement social pour réclamer des hausses de salaires.

A Paris, les manifestants se retrouveront vers midi place de la Bastille pour un « meeting concert », au cours duquel les leaders syndicaux prendront la parole, avant de s’élancer vers 14H00 en direction de Bercy.

Des lycéens devraient se retrouver place de la Nation à 11H00.

Des personnalités politiques seront aussi présentes, à l’heure où les enquêtes d’opinion mettent en tête des préoccupations des électeurs la question du pouvoir d’achat. Les candidats à la présidentielle Fabien Roussel (PCF), Yannick Jadot (EELV) et Jean-Luc Mélenchon (LFI) sont annoncés. Anne Hidalgo (PS) sera en Mayenne, selon son entourage.

Parmi les manifestants, devraient figurer les salariés mobilisés ces dernières semaines, issus notamment des secteurs de l’industrie, de l’agro-alimentaire, du commerce, de la fonction publique, selon Céline Verzeletti.

Les enseignants, déjà dans la rue les 13 et 20 janvier pour protester contre la gestion de la crise sanitaire du Covid-19 à l’école, seront “près de 20%” à être en grève dans le premier degré, selon le syndicat Snuipp-FSU, qui représente les professeurs des écoles maternelles et élémentaires.