Le Louvre étudie des poursuites judiciaires après la diffusion ce samedi d’une vidéo de campagne de Marine Le Pen, tournée sans autorisation devant la célèbre pyramide de la cour Napoléon.

CREDIT : Faut qu’on en parle !

“L’établissement public du musée du Louvre prend connaissance ce jour d’une vidéo de campagne de Madame Marine Le Pen filmée depuis la Cour Napoléon et devant la Pyramide de Pei”, indique le Louvre dans un message adressé à BFMTV. “Cette vidéo a été réalisée par la candidate et ses équipes le mardi 11 janvier 2022, sans aucune autorisation du musée, en violation des règles de droit applicable en matière de domanialité publique et de propriété intellectuelle”.

« La candidate et les membres de son équipe en ont été informés le 11 janvier par le Louvre alors qu’ils étaient présents sur le site du musée » pour le tournage, explique encore le musée. Depuis, selon une source interne, la direction du Louvre a eu plusieurs échanges avec l’équipe de Marine Le Pen pour lui demander de ne pas diffuser la vidéo. En vain. « Ils râlent pour la forme. Ils ne veulent pas d’emmerdes avec le pouvoir », minimise-t-on du côté de l’équipe de Marine Le Pen.

A cette heure, l’établissement public du musée du Louvre étudie “les suites qui pourraient être données quant aux conditions de ce tournage et de diffusion de cette vidéo.”