Ce mardi matin, Michel-Edouard Leclerc a annoncé chez nos confrères de France Info qu’il allait bloquer les prix de 120 produits jusqu’au mois de juillet pour lutter contre l’inflation.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Michel-Edouard Leclerc – CREDIT : Twitter France info

« On a 4,8 % avant l’Ukraine et cela va doubler d’ici à l’été ou durant l’été parce qu’il y a le problème des céréales avec l’Ukraine, le problème des transports avec l’Ukraine », affirme l’héritier Leclerc. « On propose de repérer les 120 articles les plus achetés par les consommateurs et de faire une sorte de bouclier où on garantit que ces articles ne bougent pas du 4 mai jusqu’au mois de juillet », a expliqué ce dernier chez nos confrères de France Info. « Si on devait les augmenter on rembourserait en tickets Leclerc sous forme de cagnottage », a-t-il précisé. Une liste qui sera « évolutive ».

Dans un communiqué, le distributeur précise qu’il s’agira de produits de marques nationales ou de l’enseigne, que ce soit de l’épicerie, des produits frais et primeurs, des boissons, ou encore des produits d’hygiène.

Un bouclier tarifaire donc, sur les produits de première nécessité, qui va être mis en place dès le 4 mai sur 120 produits et qui vise sur le long terme à compenser l’inflation.