Les faits se sont produits sur une route de campagne, une route étroite de Charente-Maritime, entre Royan et Sémussac. Le chauffeur et son fils vont être jugés ce jeudi 23 juin à Saintes en Charente-Maritime.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Le vélo à terre pendant l’agression – CREDIT : Vidéo du cycliste

Les faits qui se sont déroulés en janvier dernier, peuvent être jugés parce que le cycliste avait actionné la caméra qu’il portait à son blouson, des images ensuite postées sur internet où elles sont devenues virales.

Le conducteur d’un camion avait renversé volontairement puis tabassé, avec l’aide de son fils, un jeune cycliste sur une route de campagne. Une association de défense des cyclistes appelle à manifester devant le palais de justice.

Après sa chute, il avait vu le camion stopper quelques mètres plus loin et deux individus en sortir. Les deux hommes l’avaient alors roué de coups et insulté avant de remonter dans leur camion et de repartir.

« C’est une rareté de pouvoir poursuivre l’auteur de tels faits pour violences volontaires », se félicite Michel Benezra, l’avocat de l’association Mon vélo est une vie, qui a été saisie de l’affaire par la victime. « Aujourd’hui, ajoute-t-il, dans 80% des cas, lorsqu’un cycliste est heurté, c’est volontaire. Mais c’est très dur à prouver sauf si la scène est filmée ».