Après Pfizer, c’est Moderna qui annonce des tests positifs de son vaccin sur les enfants de 6 à 11 ans.

Crédit : Getty / Moderna

Moderna a déclaré lundi 25 octobre que son vaccin contre le COVID-19 entraînait une forte réponse immunitaire et était généralement bien toléré chez les enfants âgés de 6 à 11 ans, d’après les données d’un essai clinique de phase 2/3.

Le groupe pharmaceutique américain a ajouté qu’il comptait présenter prochainement une demande d’homologation pour cette tranche d’âge aux autorités de régulation, américaine et européenne notamment.

Moderna a précisé que les données de l’essai clinique avaient montré que l’injection de deux doses de 50 microgrammes du vaccin, soit la moitié de la dose administrée aux adultes, produisait des anticorps neutralisant le virus.

La majorité des effets secondaires sont légers ou modérés, a ajouté le laboratoire, les plus fréquents étant de la fatigue, des maux de tête, de la fièvre ou une douleur localisée sur le site d’injection du vaccin.