Le remboursement par la Sécurité sociale de huit séances chez le psychologue pour tous les Français, annoncé en septembre par Emmanuel Macron, entre en vigueur aujourd’hui, le 5 avril.

CREDIT : Pixabay

Il est désormais possible d’aller consulter un psychologue en ville et de se faire rembourser par la Sécurité sociale. Le dispositif “Mon psy”, lancé par le gouvernement ce mardi 5 avril, permet à tout patient de plus de 3 ans, souffrant de difficultés psychologiques, de se faire rembourser jusqu’à huit séances par an par l’Assurance maladie. Une promesse qu’avait émise Emmanuel Macron en septembre dernier. La crise sanitaire et les confinements ont permis de mettre en lumière les troubles psychiques à des degrés divers dont souffrent actuellement plus de 12 millions de Français.

Pour bénéficier du remboursement, il faut prendre rendez-vous chez un médecin généraliste, lequel vous remettra un courrier d’adressage, et l’accès à l’annuaire. C’est dans ce dernier que sont répertoriés les psychologues participant au dispositif. À partir de là, vous pouvez contacter le psy de votre choix dans l’annuaire. Il est possible de filtrer pour trouver celui qui nous intéresse. Tous ne peuvent s’occuper d’enfants, par exemple.

Le patient devra débourser 40€ pour la première séance d’évaluation et pourra ensuite bénéficier de sept séances sur un an à 30€. Le remboursement se fera alors sur les huit séances à 60% par l’Assurance maladie et à 40% par la mutuelle ou complémentaire santé -si le patient en a une.

Le patient sera obligé d’avancer le prix de la consultation, les psys libéraux n’étant pas équipés administrativement pour permettre la télétransmission à la Sécurité sociale. Une feuille de soins papier permettra le remboursement.

Les psychologues qui font partie du processus sont des professionnels de la psychologie, volontaires, avec au moins trois ans d’expérience. Ils doivent aussi avoir signé une convention avec l’Assurance Maladie. 600 ont été sélectionnés parmi plus de 1400 dossiers, et « sont situés dans toutes les régions de France, outre-mer compris », assure l’Assurance maladie.