Maëva Czajczynski était connue sur les réseaux sociaux sous le pseudo de MavaChou. Influenceuse, la jeune femme s’était fait connaître pour partager ses expériences de maman sur les réseaux sociaux et avait même participé à l’émission TV « On a échangé nos mamans » diffusée sur M6.

CREDIT : Capture Youtube

Cela fait maintenant un petit moment que Jeremstar a fait son mea culpa et qu’il a choisi de lutter contre le harcèlement en ligne. C’est pour cela qu’il était en contact avec l’influenceuse Mava Chou.

C’est dans le commissariat de police Chaillot, près de la tour Eiffel, que les gendarmes ont retrouvés le blogueur ce vendredi 4 février 2022 pour une entrevue de plus de trois heures.

Le youtubeur Jeremstar a été auditionné en tant que témoin, ce vendredi matin, dans le cadre de l’enquête ouverte après le décès de l’influenceuse Maëva Frossard, alias MavaChou.

« Il y a quelques jours, Maëva m’écrivait encore. Je sais qu’elle a beaucoup souffert des messages permanents de haine sur les réseaux sociaux (…) Depuis 2015, Maëva était victime de harcèlement en meute sur les réseaux sociaux et au cœur de polémiques incessantes. Récemment, nous étions entrés en contact et elle s’était confiée à moi. Elle ne supportait plus la haine permanente qu’elle recevait et déplorait que les institutions judiciaires soient aussi lentes. Je me souviens d’une bande audio qu’elle m’a récemment envoyée où elle disait: ‘un jour il va y avoir un drame, c’est pas faute d’avoir alerté' ».

Grâce à ses échanges réguliers avec MavaChou, Jeremstar a pu fournir plusieurs messages vocaux et écrits ainsi que des captures d’écran de la jeune femme. On a même pu l’entendre parler de son ex mari Adrien Czajczynski et déclarer: « Il s’est approprié nos enfants. Le but, c’est de m’éjecter ».

Cette mère de quatre enfants très suivie sur les réseaux sociaux s’est suicidée à 32 ans, le 22 décembre, au terme d’une vaste campagne de haine en ligne.

L’intervieweur star des people a remis aux gendarmes l’ensemble des messages que lui avait envoyés l’influenceuse dans les mois précédant sa disparition, le 22 décembre 2021. MavaChou y charge son ex-mari, qui fait l’objet d’une enquête pour « harcèlement moral ayant poussé au suicide« .