Confinés ou partiellement renvoyés à la maison à cause des restrictions sanitaires, les enfants passent plus de temps sur les écrans qu’avant la pandémie, selon une étude IPSOS

CREDIT : Pixabay

« La crise sanitaire a accéléré la croissance du temps d’écran au sein des familles. Des évolutions qui sont amenées à durer dans le temps », conclut l’étude réalisée entre le 9 et le 22 juillet 2021 sur Internet auprès de 2012 parents et 600 enfants âgés de 7 à 17 ans, représentatifs des foyers français.

« 44 % des parents déclarent que leur consommation d’écrans a augmenté, contre 53 % pour les enfants », précise l’étude. «La crise sanitaire a accéléré la croissance du temps d’écran au sein des familles. Des évolutions qui sont amenées à durer dans le temps ». L’IPSOS et l’Unaf a fait état de 5 % des enfants victimes de cyberharcèlement et d’autres effets néfastes de l’écran pour les tout petits y compris les maux de tête (43 %), les difficultés d’endormissement (42 %) et la passivité (39 %).

Entre 2019 et 2021, les enfants ont connu une augmentation de l’utilisation de l’ensemble des écrans, hormis la console de jeux vidéo : + 23 % pour la tablette, + 11 % sur le smartphone, + 8 % sur la télévision, + 6 % sur l’ordinateur, -6 % sur la console. L’écran le plus utilisé est la télévision.

Les sondeurs ont également demandé aux parents combien de temps leurs enfants passent sur les écrans selon eux. La consommation hebdomadaire des enfants est ainsi sous-estimée de 23 % par les parents. L’écart le plus grand concerne les 7-10 ans. Ils passent selon eux 1h26 sur les écrans, là où les parents croient qu’il s’agit seulement de 37 minutes.

Les parents ont de plus en plus de difficultés à accompagner leurs enfants en ligne et déclarent que les règles pour limiter le temps d’écran sont de plus en plus difficiles à maintenir : 41% peinent à montrer l’exemple en limitant leur propre temps d’écran (+13 points vs 2019) et 42% ont du mal à limiter le temps d’usage des écrans de leurs enfants (+7 points vs 2019).

Selon Hootsuite et We Are Social, 82% des Français se connectent à Internet depuis un mobile, ce qui représente 47,29 millions d’individus.