Faudra-t-il bientôt une nouvelle dose de vaccin pour disposer d’un pass sanitaire valide ? Gabriel Attal a souligné mercredi que le coronavirus « progressait » de nouveau dans l’Hexagone, avec 5.400 cas détectés par jour en moyenne.

Crédits : Ludovic MARIN / AFP

“C’est une idée qui fait son chemin” a assuré ce mercredi Gabriel Attal au sujet de la possibilité de conditionner le pass sanitaire à l’administration d’une dose de rappel. “Une décision que nous prendrions si nous avons une recommandation dans ce sens des autorités de santé. Nous attendons leur retour”, a précisé le porte-parole du gouvernement à l’issue du Conseil des ministres.

Mais pour passer Noël en toute tranquillité, Gabriel Attal a lancé un appel aux plus de 65 ans et aux plus fragiles, les incitant à effectuer leur rappel vaccinal, « indispensable et urgent ». Le gouvernement ira-t-il jusqu’à l’intégrer au pass sanitaire, comme le souhaitent certains macronistes ?

Cet appel au rappel n’est pas anodin. Pour le moment, seules 2,5 millions de personnes sur les 6,8 millions pouvant y prétendre ont effectué leur rappel vaccinal (généralement la troisième dose), six mois après leur dernière injection. C’est donc environ un tiers des personnes ciblées pour le moment, notamment les plus de 65 ans vivant à domicile, celles atteintes de maladies graves et de comorbidités ou encore les résidents en Ehpad.

La troisième dose, une manière de faire face au mieux à la reprise de l’épidémie observée un peu partout en Europe, a-t-il ajouté en appelant les plus de 65 ans à se faire injecter la troisième dose de vaccin.