À partir de ce jeudi, les enfants âgés de 12 à 17 ans devront eux aussi présenter un pass sanitaire valide (attestant d’un schéma vaccinal complet, d’un test anti-Covid négatif, ou d’un certificat de rétablissement du Covid-19), pour accéder à certains lieux publics.

CREDIT : Philippe DESMAZES / AFP

C’est une nouvelle étape dans la mise en place du pass sanitaire. À partir du jeudi 30 septembre, il sera obligatoire à partir de 12 ans et deux mois afin de laisser le temps à ceux nés fin septembre d’obtenir le schéma vaccinal complet. Le QR code leur sera demandé pour accéder aux lieux et événements où il est déjà exigé pour les adultes.

Les établissements scolaires ne demanderont aucun pass sanitaire. En revanche, il sera obligatoire lors de toute sortie scolaire organisée dans un lieu susceptible d’accueillir du public au même moment. Si un créneau est spécialement réservé aux élèves, alors il ne sera pas exigé.

Depuis le 5 juin, plus de trois millions d’adolescents ont déjà été vaccinés. 71% d’entre eux ont reçu au moins une dose et 63% les deux injections. Près de 1,5 million d’adolescents ne sont pas encore vaccinés en France. A savoir qu’à partir de 16 ans, les jeunes peuvent décider seuls de se faire vacciner, sans autorisation parentale.

Impossible de savoir pour l’heure combien de temps durera cette obligation. Même si l’épidémie se calme en France depuis août, un projet de loi est en préparation pour prolonger au-delà du 15 novembre la contrainte du pass. Le gouvernement veut « maintenir la possibilité » d’y recourir « jusqu’à l’été » 2022, a déclaré mercredi son porte-parole, Gabriel Attal.