Un pass sanitaire pour pouvoir aller travailler ? La question n’a jusqu’alors jamais été réellement posée, mais au sein du gouvernement l’idée fait son chemin.

CREDIT : FQEP

L’exécutif pourrait contraindre les employeurs à vérifier le statut de leurs salariés.

Matignon se justifie auprès du Journal du dimanche, le 19 décembre : « Le but est de proposer une application de ce pass aux parlementaires. »

Élisabeth Borne doit débattre de cette possibilité de pass sanitaire au travail lundi, à 11 heures, avec les partenaires sociaux.

Auprès de l’hebdomadaire, la ministre du Travail temporise toutefois : « Rien n’est tranché à ce stade. [Il faut] prendre l’avis des partenaires sociaux en amont de toute décision. » Elle souligne qu’« iI faudra également évoquer avec eux l’ensemble des points que pourrait susciter sa mise en œuvre opérationnelle », tels que les contrôles à mener, ou les sanctions à appliquer en cas de pass non valide notamment.