Près de 63.000 personnes ont réservé un créneau ce vendredi, en hausse de 61% par rapport à la semaine passée.

Les prises de rendez-vous sont restées élevées ce week-end s’établissant à environ 34.000 ce samedi et près de 25.000 ce dimanche, contre 15.000 et 6.700 le week-end précédent.

CREDIT :  AFP

Pour l’heure, la troisième dose de vaccin contre le covid-19 n’est pas nécessaire pour conserver son pass sanitaire. « Il n’y aura pas d’impact de la troisième dose sur le pass sanitaire. Que vous alliez prendre votre rappel ou non, vous garderez le bénéfice du pass sanitaire », avait promis le ministre de la Santé Olivier Véran lors de son allocution du jeudi 26 août.

Mais désormais, la France connait une relance de l’épidémie de coronavirus et alors que le président Emmanuel Macron s’exprime ce mardi 9 novembre 2021 à 20h, la question pourrait se préciser davantage dans les semaines à venir. Ce lundi 8 novembre 2021, le premier ministre Castex confirme que le débat est ouvert, précisant par ailleurs que c’est une piste plus envisagée que l’obligation vaccinale des plus de 65 ans. Le conditionnement du pass sanitaire à une troisième dose pourrait concerner dans un premier temps les profils les plus fragiles face au virus.

Des annonces sur la campagne de rappel sont attendues avec la prise de parole du président de la République alors que, deux mois après l’ouverture de la troisième dose aux plus de 65 ans et aux plus fragiles, elle patine. Sur 7,7 millions de bénéficiaires potentiels, seuls 3,1 millions en ont bénéficié, a rappelé Jean Castex. Parmi ceux qui y sont éligibles (c’est-à-dire vaccinés il y a au moins 6 mois), 70 % des résidents d’Ehpad, 50 % des habitants âgés d’au moins 65 ans et près de 20 % des personnes souffrant de comorbidités ont reçu leur dose de rappel.

L’allocution d’Emmanuel Macron intervient également alors que la situation sanitaire se tend en France avec une hausse de 20 % des cas positifs quotidiens et une augmentation de 15 % des d’hospitalisations quotidiennes en une semaine).