Perdre le pass sanitaire si la 3e dose de vaccin contre le covid-19 n’est pas faite ? « C’est quelque chose qu’on regarde, mais ce n’est pas décidé aujourd’hui » a fait savoir la ministre du Travail, Élisabeth Borne, le 14 octobre 2021 sur Europe 1.

Crédit: Theo Rouby / AFP

Les doses du rappel du vaccin contre le Covid-19 visent à lutter contre « l’affaiblissement de l’immunité conférée par le vaccin du fait de systèmes immunitaires plus fragiles, notamment face au variant Delta », avance sur son site internet le ministère de la Santé.

Cependant, le pass sanitaire ne tient actuellement pas compte de ces doses supplémentaires.« La troisième dose n’aura pas d’effet sur le pass sanitaire », assurait en août le ministre de la Santé Olivier Véran.

Toutefois, les choses pourraient changer en raison d’une possible recrudescence de l’épidémie de coronavirus cet automne et cet hiver. Le gouvernement réfléchirait à mettre fin aux avantages liés au pass sanitaire pour les plus de 65 ans et les personnes fragiles qui ne feraient pas leur troisième dose de vaccin contre le covid-19. Le sujet aurait été évoqué lors du conseil de défense sanitaire du 6 octobre dernier. « C’est dans l’air, a confié une source gouvernementale à la Voix du NordMais on aimerait bien que la Haute Autorité de Santé nous le dise. »

Interrogée à ce sujet le 14 octobre dernier sur Europe 1, la ministre du Travail n’a pas non plus exclu la possibilité de perdre son pass sanitaire en cas de refus de la troisième dose. « C’est quelque chose qu’on regarde, mais ce n’est pas décidé aujourd’hui », a indiqué Élisabeth Borne jeudi dernier. « Quand vous êtes une personne âgée vaccinée depuis plus de six mois, c’est vraiment très important, on sait que l’immunité baisse fortement au bout de six mois donc il faut absolument faire cette troisième dose », a-t-elle ajouté.

De son côté, le Premier ministre Jean Castex dit s’en remettre à l’avis de la Haute Autorité de Santé (HAS). “Les conditions pour bénéficier du pass sont fixées par la HAS. A la HAS de nous dire si nous devons ou non étendre l’éligibilité du pass à la troisième dose ? L’avis est sollicité“, a-t-il confié ce 18 octobre d’un déplacement à Rome en Italie.

Un scénario, donc, sur lequel le président de la République lui aurait demandé de « travailler ».