Quatre mois après son allocution du 12 juillet, et à six mois de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron s’est à nouveau adressé aux Français ce mardi 9 novembre.

CREDIT : Elysée

L’essentiel
– Les “plus de 65 ans et les plus fragiles” concernés par la dose de rappel du vaccin devront “justifier d’un rappel” pour “prolonger la validité” de leur pass sanitaire à partir du 15 décembre.

– Une campagne de rappel vaccinal sera lancée début décembre pour les 50-64 ans.
A partir du 15 décembre, “les plus de 65 ans” et les personnes atteintes de comorbidités devront justifier d’une dose de rappel pour continuer à bénéficier du pass sanitaire, a annoncé le chef de l’Etat. Seules 3,4 millions des 7,7 millions de personnes éligibles à ce rappel (plus de 65 ans, victimes de comorbidités, soignants…) ont été revaccinées à ce stade.

– Les contrôles de l’application du pass sanitaire seront renforcés.

– Face à la “cinquième vague” qui a débuté en Europe, Emmanuel Macron appelle les Français pas encore vaccinés à le faire.

– La réforme des retraites est repoussée à 2022.

– La France va relancer la construction de réacteurs nucléaires.
“Nous allons, pour la première fois depuis des décennies, relancer la construction de réacteurs nucléaires dans notre pays”, a décalré Emmanuel Macron, un moyen selon lui de “garantir l’indépendance énergétique de la France” et d'”atteindre en 2050 la neutralité carbone”. En octobre, il avait annoncé le développement de “petits réacteurs modulaires”, sans préciser si ceux-ci étaient destinés à la France ou à l’exportation.

– La vaccination pour faire face à la “cinquième vague”.

“Je tenais en cet automne 2021 à revenir vers vous pour répondre à vos interrogations sur notre situation sanitaire, sociale, économique et géopolitique”, a indiqué le chef de l’État en préambule en défendant les choix de l’exécutif, les deux confinements puis les longues séquences de couvre-feu de l’année écoulée.
“51 millions d’entre nous sont aujourd’hui complètement vaccinés, ce qui fait de nous l’un des pays du monde les mieux protégés”, s’est félicité le président.

“Nous n’en avons pas terminé avec la pandémie”
“Mais nous n’en avons pas terminé avec la pandémie” a-t-il insisté, précisant que “la cinquième vague a commencé en Europe.” “Des dizaines de milliers de nos compatriotes sont touchés par ce qu’on appelle le Covid long (…). Et parce qu’il nous faudra vivre avec le virus et ses variants jusqu’à ce que la population mondiale soit vaccinée. Nous sommes au rendez-vous de la solidarité internationale [en donnant des doses de vaccin aux pays les plus pauvres].”

Le chef de l’État, qui n’a pas officialisé sa candidature, a également vanté son bilan économique et annoncé le report de la réforme des retraites à 2022 et la construction de nouveaux réacteurs nucléaires.