Le gouvernement envisage d’imposer un test négatif en complément du pass vaccinal.

CREDIT : Faut qu’on en parle !

Ce lundi 27 décembre, le projet de loi sur le pass vaccinal sera présenté en conseil des ministres. Ce projet « renforçant les outils de la gestion de la crise sanitaire » sera ensuite examiné par les parlementaires lors d’une procédure accélérée.

Il est notamment écrit, dans l’article 1er, qu’un décret fixera les cas «dans lesquels l’intérêt de la santé publique et l’état de la situation sanitaire (…) imposent un cumul de justificatifs».

Contacté par nos confrères du Parisien , le ministère de la Santé confirme «prévoir» cette mesure, sans plus de précisions.

Le projet de loi sera présenté au Parlement à la rentrée. Il risque cependant de faire de nombreux mécontents.
Le gouvernement craint entre autres la lassitude des personnes qui sont aujourd’hui vaccinées et aussi un découragement pour les personnes qui entament leur parcours vaccinal.

Cela serait également susceptible de générer de longues files d’attente dans les pharmacies et les espaces où il est possible de réaliser un test de dépistage, ou encore le mécontentement des lieux où il faudrait se munir du pass vaccinal + un test négatif.

Beaucoup de personnes seraient découragées et une baisse de fréquentation serait à prévoir dans ces lieux.