Il faudra donc justifier d’un cycle vaccinal complet. « Un test (négatif) ne suffira plus », avait résumé lundi le Premier ministre, sauf pour accéder aux établissements et services de santé et médico-sociaux.

CREDIT : Capture Youtube

Le texte qui prévoit de transformer le passe sanitaire en passe vaccinal a été validé par la commission des Lois au Palais Bourbon dans la nuit de mercredi à jeudi. Il sera débattu à partir de lundi prochain à l’Assemblée, puis au Sénat, avant une mise en œuvre prévue le 15 janvier.

Le pass vaccinal devrait s’appliquer dans les restaurants, les bars ou encore les transports interrégionaux.

Le gouvernement propose en outre de se réserver la possibilité d’exiger un « cumul de justificatifs », soit un test négatif en plus de la vaccination, lorsque « l’intérêt de la santé publique et l’état de la situation sanitaire » le justifieraient.