Gérald Darmanin annonce sur Twitter ce lundi matin qu’un policier du commissariat de Cannes a été agressé à l’arme blanche et que l’assaillant “a été neutralisé” par ses collègues.

CREDIT : Loic Venance / AFP

Une violente agression de policiers s’est déroulée ce lundi matin à 6h35 à Cannes. Un homme a attaqué un équipage de la police nationale à l’arme blanche en ciblant le fonctionnaire de police au volant d’un véhicule devant le commissariat de Cannes. Il a ensuite tenté de poignarder un autre policier.

Puis il a fait le tour du véhicule pour s’en prendre au chef de bord qui était assis à l’avant, sur le siège du passager, mais un autre équipier l’en a empêché en utilisant son arme de service, blessant grièvement l’agresseur, selon une source policière. Le premier policier, lui, n’est pas blessé car il était protégé par son gilet pare-balles.

Selon les premiers éléments de l’enquête, au moment où il a donné un coup de couteau au policier, l’agresseur a dit qu’il le faisait “au nom du prophète”. La police judiciaire de Nice est saisie de l’enquête.

L’agresseur a lui été “gravement” blessé par balle par un second policier et son pronostic vital est engagé. Le ministre de l’Intérieur se rend sur place “immédiatement ce matin” et “apporte tout [son] soutien à la police nationale et à la ville de Cannes”, dans les Alpes-Maritimes.