Le gouvernement polonais veut empêcher les migrants de rentrer sur son territoire. La frontière avec la Biélorussie fait plus de 400 kilomètres.

CREDIT  : BELTA – OKSANA MANCHUK

Le gouvernement polonais annonce commencer en décembre la construction d’un mur le long de la frontière avec le Bélarus, où de nombreux migrants sont actuellement massés. En tout, plus de 400 kilomètres séparent les deux pays. La Pologne prévoit de finir la construction relativement vite, au premier semestre 2022, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Le ministère a souligné que les contrats correspondants seraient signés d’ici au 15 décembre et que les travaux seraient entamés plus tard le même mois, les ouvriers devant se relayer 24 heures sur 24 en trois équipes. L’ouvrage coûtera environ 353 millions d’euros (407 millions de dollars) et devrait s’étendre sur 180 kilomètres, soit environ la moitié de la longueur totale de la frontière séparant la Pologne de la Biélorussie. Le Parlement a donné son feu vert à sa construction le mois dernier.

Depuis le mois d’août, le président biélorusse Alexandre Loukachenko est soupçonné par l’Union Européenne d’acheminer des clandestins, la plupart originaires du Moyen-Orient, à la frontière polonaise pour se venger des sanctions de Bruxelles imposées à son régime l’an dernier, après la brutale répression d’opposants.