Les pompiers se mobilisés pour obtenir la suppression sans attendre de la surcotisation salariale de la prime de feu (1,8%). Ils réclament également des effectifs supplémentaires et plus de moyens.

CREDIT : CC0

Les pompiers étaient en grève ce vendredi 15 octobre. Une manifestation pour dénoncer « le rallongement des délais d’intervention » et « des problèmes de sécurité » selon la CGT. Ils demandent notamment une « hausse des salaires ».

Cette journée de mobilisation visait également à demander une augmentation des moyens alloués et à dénoncer la dégradation des conditions de travail et le manque d’effectifs qui affectent le bon déroulement des interventions.

À l’issue de la manifestation, Sébastien Delavoux, délégué CGT, se disait « satisfait » car une délégation syndicale composée de la CGT et de la fédération autonome a été reçue au cabinet du ministère de l’Intérieur. « On a été entendus », s’est-il réjoui, expliquant attendre dès « demain » des annonces concernant la surcotisation de la prime de feu. Le président de la République Emmanuel Macron est attendu samedi pour la clôture du Congrès national des sapeurs-pompiers à Marseille selon le Parisien.