• fautquonenparle

A Montpellier : une entreprise expérimente le congé menstruel, une première en France


Une coopérative de Montpellier appelée La Collective expérimente pour la première fois en France un dispositif de "congé menstruel", permettant à ses employées de prendre un jour de congé payé par mois en cas de règles douloureuses, sans avoir à donner de justificatif médical.


Depuis le 1er janvier 2021, elle autorise ses employées à prendre une journée de congé en cas de règles douloureuses, sans justification ni perte de salaire.

Une première en France, qui serait pourtant “une fausse bonne idée” selon le collectif Osez le féminisme.


Nul besoin de présenter un certificat médical : “un simple mail au directeur administratif, y compris le jour même, permet de s’absenter”.

L’entreprise s’engage ainsi “à respecter la confidentialité de l’information et à payer cette journée comme un congé classique, supplémentaire et facultatif”. Ce congé menstruel n’est donc pas considéré comme un arrêt de travail, contrairement à un arrêt maladie, et est pris en charge à 100 % par l’employeur.

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://www.youtube.com/c/fautquonenparle

Toutes les coulisses de notre émission sur Instagram: https://www.instagram.com/fautquonenparle

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/fautquonenparle

Site internet : https://www.fautquonenparle.fr

#regles #conges #montpellier #lacollective #sante #france #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep

Photo Pixabay