• fautquonenparle

Application Clubhouse : le début de la fin ?


Vous vous souvenez de l’époque où Clubhouse était à la mode ?

Parce qu’il semblerait aujourd’hui que cela sente le début de la fin, la plateforme attire bien moins de nouveaux utilisateurs.

En février, alors que Clubhouse était en plein boom, l’application exclusivement disponible sur iOS (pour l’instant…) a été téléchargée plus de 9,5 millions de fois.

Un mois plus tard, les résultats ne sont plus si encourageants. Au cours du mois de mars, Clubhouse a seulement été téléchargé 2,7 millions de fois, c’est 72% de moins qu’en février.


Difficile à prédire quel sera l’avenir pour Clubhouse, mais une chose est sûre, l’application traverse une sombre période.


Le dernier à en avoir fait les frais c'est périscope, rappelez-vous, l'application de live vidéo !

En d’autres termes, Clubhouse affiche à ce jour quasiment les mêmes chiffres qu’en janvier où peu de monde connaissait ce nouveau concept. Il faut dire que cette application née au cours du premier confinement a connu de grandes difficultés. Largement plagiée par Facebook, Twitter, LinkedIn, Spotify, Slack, Discord, et bien d’autres, l’application ne parvient plus à susciter de l’intérêt auprès de ses utilisateurs puisque la plupart des réseaux sociaux déjà établis proposent ou vont proposer un concept similaire.


Facebook met le paquet sur l'audio et dévoile sa réponse à Clubhouse

Le géant des réseaux sociaux mise sur les podcasts et des «salons de conversation»


En matière d’innovation, Facebook a deux méthodes face à la compétition : le rachat (comme Instagram ou WhatsApp), ou la copie (Stories de Snapchat, Reels face à TikTok). Face au succès de la plateforme Clubhouse, ce sera donc la seconde solution. Lundi, Facebook a dévoilé ses « salons de conversation » audio en direct («Live audio rooms »), et a annoncé que ses utilisateurs pourraient « écouter des podcasts directement sur » son appli dans les mois qui viennent.


Sous l’influence du service de visioconférence Zoom puis de Clubhouse, Facebook a aussi étendu les fonctionnalités vidéo et audio en direct, sur le réseau et sur Instagram. Bien qu’accessible uniquement sur iOS (Apple) et sur invitation, Clubbouse est fréquentée par 10 millions d’utilisateurs toutes les semaines et est déjà valorisée à 4 milliards de dollars, un an seulement après son lancement très confidentiel dans la Silicon Valley.

Facebook a indiqué qu’il allait tester ses « Live audio rooms » ou « salons audio en direct », au sein des dizaines de millions de groupes actifs sur la plateforme. Ils devraient être disponibles pour tous ses utilisateurs d’ici l’été.


Il faut dire qu’en plus d’avoir été copieusement plagiée, l’application Clubhouse ne semble pas très au point en termes de sécurité. Récemment, le média américain CyberNews révélait que les données personnelles de plus d’un million d’utilisateurs Clubhouse ont été dérobées par des acteurs malveillants.


Néanmoins, s’il y a un mois de cela on se demandait déjà si Clubhouse n’était pas déjà mort, la réponse n’est pas aussi facile qu’on pourrait le croire. À ce jour, Clubhouse accumule les facteurs négatifs qui pourraient lui coûter sa disparition, mais l’application semble avoir plus d’un tour dans son sac. Hier, Clubhouse a réalisé une levée de fonds qui permet de valoriser cette société à 4 milliards de dollars. Clubhouse pourrait en réalité n’en être qu’à ses débuts.

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://www.youtube.com/c/fautquonenparle

Toutes les coulisses de notre émission sur Instagram: https://www.instagram.com/fautquonenparle

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/fautquonenparle

Site internet : https://www.fautquonenparle.fr

#clubhouse #fin #appli #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep

Photo Zole