• fautquonenparle

AstraZeneca : Plusieurs pays suspendent la vaccination jusqu'à nouvel ordre


Les uns après les autres, les pays interdisent l’utilisation du vaccin AstraZeneca jusqu’à nouvel ordre. Effets secondaires possibles, retards de livraisons, les déconvenues s’accumulent. Onze pays européens, ainsi que la Thaïlande et la République du Congo, ont décidé de suspendre son utilisation, dans l’immédiat.


Ce dimanche, c’était au tour des Pays-Bas de suspendre l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19, par précaution.


Le gouvernement néerlandais a décidé cette suspension par précaution, jusqu’au 28 mars inclus, après que des « effets secondaires possibles » ont été rapportés au Danemark et en Norvège avec le vaccin AstraZeneca, sans lien avéré à ce stade, selon le ministère de la Santé.


11 pays européens l’ont suspendu pour le moment.

L’Autriche, l’Estonie, la Lituanie, le Luxembourg et la Lettonie ont été les premiers à suspendre l’utilisation du vaccin AstraZeneca par mesure de précaution suite au décès d’une personne vaccinée. Le lot en question comprenait 1 million de doses qui ont été distribuées dans 17 pays de l’UE, selon l’Agence européenne des médicaments (AEM).

Vendredi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait assuré qu'il n'y avait "pas de raison de ne pas utiliser" ce vaccin.


Au total, ce sont 30 cas de caillots sanguins qui ont été signalés dans l’Espace économique européen, sur près de 5 millions de personnes vaccinées. Les experts britanniques nuancent toutefois ces chiffres, déclarant que la proportion de personnes vaccinées avec des caillots sanguins n’était pas plus élevée que dans la population générale.


L'Agence européenne des médicaments (AEM) a toutefois estimé qu'un lien de causalité était "probable" dans au moins certains des "41 rapports d'anaphylaxie possible observés parmi environ 5 millions de vaccinations au Royaume-Uni".

Elle fait valoir que des allergies sévères devraient être ajoutées à la liste des effets secondaires possibles du vaccin mais que celui-ci restait sûr.


Pour AstraZeneca, ces déconvenues s'ajoutent à la nouvelle baisse de ses livraisons à l'Union européenne d'ici juin que le laboratoire a été contraint d'annoncer en invoquant des problèmes d'exportations.


Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://www.youtube.com/c/fautquonenparle

Toutes les coulisses de notre émission sur Instagram: https://www.instagram.com/fautquonenparle/

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/fautquonenparle

Site internet : https://www.fautquonenparle.fr/

#AstraZeneca #vaccin #sante #vaccination #virus #covid #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep

Photo AFP - Vachira Vachira / NurPhot