• fautquonenparle

Bac de Philo : le sujet


C'est le Jour J pour l'épreuve de philosophie ce jeudi 17 juin : 526 000 élèves de terminale de filières générale et technologique passent, en présentiel, l'une des deux seules épreuves finales du baccalauréat qui restent maintenues, avec le grand oral, en raison d'une année marquée par les restrictions sanitaires dues au Covid-19.



Des aménagements ont toutefois été consentis par le ministre de l'Education nationale. Et après plusieurs semaines de protestation des syndicats lycéens contre le maintien de ces épreuves, Jean-Michel Blanquer a annoncé, début mai, que les élèves de terminale pourraient "choisir la meilleure des deux notes" entre celle de l'épreuve finale (en présentiel) et leur moyenne sur l'année (en contrôle continu).


La présence est obligatoire pour les candidats tentés de sécher l'épreuve se satisfaisant de leur moyenne générale. Les élèves absents à cette épreuve sans justificatif écoperont d’un zéro en philo, quelle que soit leur moyenne générale durant l'année.


L'épreuve des élèves de terminale des filières générales :

  1. Discuter, est-ce renoncer à la violence ?

  2. L’inconscient échappe-t-il à toute forme de connaissance ?

  3. Sommes-nous responsables de l’avenir ?

  4. Explication de texte autour d’un extrait de l’ouvrage De la division du travail social (1893), d’Émile Durkheim.

L'épreuve des élèves des filières technologiques :

  1. Est-il injuste de désobéir aux lois ?

  2. Savoir, est-ce ne rien croire ?

  3. La technique nous libère-t-elle de la nature ?

  4. Explication de texte autour d’un extrait de l’ouvrage Le Poète et l’Activité de fantaisie (1907), de Sigmund Freud.