• fautquonenparle

Bordeaux : un feu d'artifice écolo

Le feu d’artifice qui sera tiré le mercredi 14 juillet à 22 h 30 sur la Garonne, à l’occasion de la fête nationale, se veut plus respectueux de l’environnement.

CREDIT : Despujols Eric

La majorité écologiste de la ville promet un spectacle "plus vertueux" et "moins cher" pour le 14 juillet, sans plomb ni retombées de plastique et d’aluminium dans la Garonne.


À Bordeaux, la mairie de Pierre Hurmic veut être écologiste jusque dans les airs et pour toutes les grandes occasions. Ainsi a-t-elle prévu d'organiser un feu d'artifice du 14-juillet qu'elle veut "plus vertueux". Comprendre : pas de plomb, ni de retombées de plastique et d'aluminium dans la Garonne. Un projet inédit pour lequel elle va faire équipe avec la maison historique de la pyrotechnie, Ruggieri.


Fini les confettis d'aluminium et le kilo de plastique qui finissent dans le fleuve. L'entreprise, qui travaille depuis 15 ans à concevoir "le feu d'artifice de demain", a accepté de supprimer le plastique et le papier d'aluminium et de n'utiliser à Bordeaux que du carton pour les contenants et emballages des produits pyrotechniques. La société a banni le plomb et le chlorate, et utilisera des"molécules plus propres". L'artificier s'est engagé à compenser les émissions de CO2, équivalent à un Bordeaux-Venise en voiture, en plantant des arbres dans son domaine toulousain de 115 ha.


Enfin, ce feu d'artifice ira moins haut ce qui permettra de préserver le bien-être des oiseaux qui "peuvent mourir d’une crise cardiaque" au moment de la déflagration. Le feu d’artifice de mercredi soir commencera donc par des tirs rapprochés et progressifs pour habituer la faune.