• fautquonenparle

Cévennes: la traque du tireur auteur du double meurtre de la scierie des Plantiers s'amplifie


Après une nuit blanche pour 100 gendarmes, les recherches s'intensifient dans la forêt cévenole. Près de 300 hommes, hélicos, drones et un chien Saint-Hubert vont pister le tireur. Âgé d'une trentaine d'années, il a pris la fuite hier après avoir tué son patron et un collègue à la scierie des Plantiers.

Photo AFP/Sylvain Thomas

Alors qu’il arrivait sur son lieu de travail, un homme a ouvert le feu sur son patron et un collègue qui tentait de s’interposer. Tous deux sont décédés sur le coup. Le tireur, lui, a pris la fuite et est toujours activement recherché.


Vers 8 heures ce mardi, trois employés d’une scierie des Plantiers (Gard) sont arrivés sur leur lieu de travail. « L’un d’entre eux n’a pas salué son patron, qui lui a fait remarquer gentiment », a détaillé François Schneider, le procureur de la République de Nîmes, lors d’une conférence de presse ce mardi après-midi. A ce moment-là, le mis en cause a « sorti une arme de poing qu’il avait sur lui » et « ouvert le feu sur son patron ». Un employé a tenté de s’interposer. Tous deux ont reçu plusieurs balles dans la tête et sont morts sur le coup. Le troisième employé présent a pu s’enfuir. C’est lui qui a alerté la gendarmerie vers 8h10.

Le suspect est ensuite rentré chez lui en voiture, probablement « pour récupérer une arme », voire plusieurs. Puis, il est parti à pied, en forêt, toujours avec l’arme utilisée contre son patron et son collègue. « Il est capable d’être lourdement armé », a précisé le commandant de la section de recherche de Nîmes.


Selon le procureur de la République d’Alès, l’homme, âgé de 29 ans, serait un tireur sportif et un chasseur, ce qui explique qu’il avait le droit de posséder des armes. Il travaillait dans la scierie où il a ouvert le feu depuis environ un an. Mais, d’après une commerçante des Plantiers qui s’est exprimée auprès de l’AFP, il venait tout juste d’être licencié. Une information qui n’a pas été confirmée par le procureur. Il est marié et père d’un bébé de deux mois.


Licencié dans un club de tir, le meurtrier présumé dispose d'un permis de port d'armes. L'arme des crimes n'a pas été retrouvée sur place. On ignorait par ailleurs combien d'armes Valentin M. a pu récupérer à son domicile peu après le drame et avant de prendre la fuite. "Il utilise ses armes en tant que tireur sportif depuis un certain temps. Il sait s'en servir", a expliqué le colonel Haas ce mercredi en fin de journée.


"Les perquisitions qui ont été faites au domicile du suspect ont permis de retrouver un très grand nombre d'armes. Une douzaine d'armes ont été retrouvées ainsi qu'un certain nombre d'éléments d'arme extrêmement sophistiqués et une quantité estimée pour l'instant à 3300 munitions de tout calibre", a précisé le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel en fin d'après-midi ce mercredi 12 mai.

#cevennes #plantier #scierie #france #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep