• fautquonenparle

Cévennes: la traque s'intensifie après le quatrième jour de recherche


Les forces de l'ordre et les enquêteurs doivent encore s'épuiser pour retrouver la piste de Valentin Marcone, cet homme de 29 ans soupçonné d'avoir abattu son patron et un collègue mardi dans une scierie des Plantiers dans le Gard, avant de prendre la fuite.

Twitter/Gendarmerie nationale

Après l'appel à témoins lancé dans la matinée ce jeudi 13 mai, le père du meurtrier présumé des Cévennes a appelé son fils à se rendre. "J'ai la garantie qu'il n'y aura pas feu si tu te rends maintenant, mon fils fais-moi confiance", a-t-il imploré dans un message audio transmis via la gendarmerie.


"Valentin, c'est papa, je t'aime, on t'aime. Iroise est magnifique, elle a dormi dans mes bras pendant deux heures, elle a besoin de toi, de son papa, Blandine a besoin de toi, elle est forte, elle a besoin de toi nous sommes tous avec toi, bisous, papa", a lancé Frédéric Marcone, dans un message à son fils de 29 ans, évoquant sa fille et son épouse.


Les enquêteurs, appuyés par le GIGN, huit hélicoptères, des équipes cynophiles, et un effectif de gendarmes passé de 300 à 350, traquent Valentin Marcone, dans les forêts gardoises depuis désormais quatre journées. Depuis que le jeune homme est soupçonné d'avoir abattu, mardi, son patron et l'un de ses collègues dans une scierie de la commune des Plantiers. Des recherches rendues plus urgentes encore par la conviction des forces de l'ordre que le fugitif est lourdement armé: il aurait emporté avec lui une arme de poing et un fusil de précision.


"L'hypothèse désormais c'est qu'il aurait pu prendre la fuite plus loin, au delà du périmètre de 15 km2 que nous fouillons depuis le départ", a expliqué à l'AFP la porte-parole de la gendarmerie en Occitanie.

#ValentinMarcone #cevennes #gard #nimes #gign #police #france #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep