• fautquonenparle

Corée du Nord : Kin Jung Un amaigri

Kim Jong-un, le leader nord-coréen, a perdu entre 10 et 20 kg, ces derniers temps.


CREDIT : AFP PHOTO/KCNA VIA KNS

Dans une émission nord-coréenne diffusée il y a une semaine environ, un message troublant a été émis concernant le poids et l'état physique du dirigeant Nord-coréen Kim Jong Un. Une remarque d'autant plus étonnante dans un pays où toute évocation de la vie privée ou de l’état de santé du dirigeant est interdite sous peine de sanction.


Après avoir exposé la thèse de la maladie, de la malnutrition, ou encore de la sous-nutrition, les spécialistes se penchent sur la possible volonté des autorités de mettre à profit la perte de poids du leader nord-coréen pour renforcer la fidélité des Nord-coréens au régime autoritaire.


Le pays est en effet sous le coup de sanctions internationales pour ses programmes militaires interdits et est isolé comme rarement depuis le début de la crise sanitaire. Dramatiser la perte de poids de Kim Jong-Un permettrait ainsi de le glorifier en le dépeignant comme un dirigeant « dévoué et travailleur », alors que la Corée du Nord connait une énième crise alimentaire qui laisse la population exsangue...


L'état de santé du leader est scruté de près sur le plan international, car sa soudaine disparition susciterait des problèmes quant à sa succession et à la stabilité du régime. Ce fumeur invétéré souffre depuis longtemps d'obésité et son poids n'a pas cessé d'augmenter ces dernières années. Selon d'autres spécialistes, il pourrait notamment souffrir de goutte, ce qui expliquerait ses quelques apparitions publiques avec une canne.