• fautquonenparle

Covid-19 : Emmanuel Macron pourrait prendre la parole mercredi soir, après le conseil de défense


Selon nos confrères de France Info et BFMTV, le chef de l’État envisage une allocution solennelle ce mercredi à l’issue d’un conseil de défense.


Une semaine décisive, une de plus. Alors que la situation sanitaire ne cesse de s'aggraver et que le pic de la deuxième vague a été atteint (et dépassé) au niveau des réanimations, de nouvelles mesures de restriction pourraient se révéler inévitables. Selon les informations de BFMTV et de France Info, tout devrait se décider lors du prochain conseil de défense mercredi avec, le soir même, une prise de parole du chef de l'État devant les Français.


Emmanuel Macron envisage donc une allocution aux Français à l'issue du conseil de défense sanitaire, mercredi 31 mars. "Cela lui permettrait de souligner la cohérence de ses décisions depuis janvier", explique-t-on dans son entourage, alors que le pays connaît une troisième vague de Covid-19. Dix jours après les premières mesures de reconfinement, la fermeture des écoles sera au menu de ce conseil de défense sanitaire.


Sur la table, plusieurs options pour lutter plus efficacement contre l'épidémie tout en insistant le plus possible sur la vaccination. La question de la fermeture des écoles est notamment au cœur des réflexions. L'exécutif envisage notamment de profiter des vacances de Pâques pour fermer les établissements pendant trois ou quatre semaines. « Si nous ne prenons aucune mesure, le risque, c'est que les écoles ferment toutes seules », estime un ministre auprès de France Info, alors que le nouveau protocole sanitaire exige la fermeture d'une classe dès l'existence d'un cas de Covid.


Après le serrage de vis déjà survenu le 18 mars, improprement qualifié de confinement, Emmanuel Macron pourrait bien être amené à prendre d'autres mesures. Les hypothèses sont, comme toujours, très nombreuses. Le pragmatisme semble toutefois être la valeur cardinale que le sommet de l'État s'est assignée, quelles que soient les nouvelles mesures de restriction à prendre. Idem du côté des membres du gouvernement. "Pas de tabou", insiste-t-on dans l'entourage du président.


De quels leviers dispose l'exécutif? Au-delà de la question des écoles, qui se trouve au cœur des réflexions, il y a la possibilité de renforcer - une fois de plus - les mesures de contrôle. Il reste également une "marge" en matière de télétravail.


"Mais c'est vrai que pour avoir gros impact vite, il ne reste plus 50.000 options", reconnaît un macroniste de poids.

Si ce n'est pour annoncer une mesure forte - comme un confinement strict -, difficile de voir quelle utilité pourrait receler une intervention présidentielle. L'idée serait avant tout de donner un horizon à court et à moyen termes, de donner des gages d'efficacité et, enfin, d'esquisser l'horizon plus lointain que nous permet d'envisager la stratégie vaccinale. À savoir, le retour à la vie normale.


Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://www.youtube.com/c/fautquonenparle

Toutes les coulisses de notre émission sur Instagram: https://www.instagram.com/fautquonenparle

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/fautquonenparle

Site internet : https://www.fautquonenparle.fr

#macron #covid #vaccin #confinement #ecole #france #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep

Photo AFP


  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • YouTube

©2021 Association Sunmedias Productions