• fautquonenparle

Covid-19 : La colère des généralistes privés de dose de vaccins au profit des pharmacies


"La commande de la semaine du 8 mars est exceptionnellement ouverte aux seuls pharmaciens", a fait savoir la direction générale de la santé, lundi.


Les médecins généralistes seront donc privés de commandes pendant une semaine.


L'opération de commandes de vaccins AstraZeneca contre le Covid-19 va être, cette semaine, "exceptionnellement ouverte aux seuls pharmaciens", a annoncé, lundi 8 mars, la direction générale de la santé (DGS). Les médecins ne pourront pas demander de nouveaux flacons "en raison du faible nombre de doses livré par le laboratoire pour la semaine en question".


Cette priorité donnée aux pharmaciens fait suite à l'annonce, jeudi, de l'ouverture de la vaccination en officine à partir de la semaine du 15 mars. "La livraison du vaccin AstraZeneca qui pourra être utilisée sur le terrain la semaine du 15 mars est faible : 280 000 doses en tout", déplore la DGS, qui précise que "les officines se situant dans les départements sous surveillance recevront 67 000 doses" supplémentaires à partir du 11 mars.


Les syndicats de médecins sont très énervé, cette priorité aux pharmaciens passe mal chez les médecins libéraux, qui s'apprêtaient à commander leurs doses pour une quatrième semaine consécutive. La Confédération des syndicats médicaux français, première organisation de la profession, s'insurge, elle, contre "une décision aberrante, incompréhensible" qui met les médecins "dans l'obligation d'annuler des rendez-vous déjà pris". "La campagne vaccinale ne va donc pas s'accélérer comme nous le pensions" mais au contraire "stagner, voire ralentir avec annulations et reprogrammations incertaines", prédit le syndicat Jeunes Médecins.


« Les médecins généralistes se sont massivement investis dans la prise en charge de la vaccination. Dans leurs cabinets, ils ont vacciné 200 000 personnes en cinq jours lors de cette première semaine. Dans les centres de vaccination libéraux, ils ont répondu présents pour vacciner ce week-end. Leurs carnets de rendez-vous vaccinaux sont pleins pour les semaines prochaines », dépeint de son côté MG France, principal syndicat des médecins généralistes.


« Quel est l’esprit malade qui prend ce genre de décision, s’énerve le généraliste Jérôme Marty dans une vidéo publiée en ligne. Vous allez avoir une colère et une révolte des médecins que vous ne mesurez même pas, il va falloir calmer les choses et les calmer tout de suite », lance-t-il au gouvernement.


Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://www.youtube.com/c/fautquonenparle

Toutes les coulisses de notre émission sur Instagram: https://www.instagram.com/fautquonenparle/

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/fautquonenparle

Site internet : https://www.fautquonenparle.fr/

#coronavirus #vaccin #sante #medecin #virus #covid #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep

Photo Guillaume Bonnaud


  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • YouTube

©2021 Association Sunmedias Productions