• fautquonenparle

Covid-19 : les restaurants sont appelés à rouvrir illégalement ce lundi 1er février

"On ne va pas se laisser crever comme ça. Je pars à la guerre, je vais ouvrir mon restaurant au 1er février de l’année 2021 à midi. Si l’État ne m’autorise pas à ouvrir, j’ouvrirai de force. Ouvrez tous !". Ce cri du cœur fut lancé le 4 janvier dernier par Stéphane Turillon, restaurateur dans le Doubs, qui appelait à la mobilisation nationale pour protester contre la fermeture des restaurants qui n'ont pas reçu de public depuis maintenant trois mois.


À l’appel de Stéphane Turillon, plusieurs restaurateurs prévoient d’ouvrir et de servir leurs clients lundi 1er février. Ils demandent un changement de politique du gouvernement avec une réouverture de leurs établissements.


Malgré leur détermination, ces restaurateurs le savent : les risques encourus pour ouverture illégale sont réels.


Il y a d'abord les mesures administratives, comme la fermeture de l'établissement, ou la suppression des licences de boissons. Mais aussi des risques d'amendes, à commencer par celle de 135€ pour le non-respect de certaines restrictions. "L’exploitant peut aussi être poursuivi pour mise en danger de la vie d’autrui, ce qui est passible de 15 000€ d’amende et d’un an d’emprisonnement"


#fqep - www.fautquonenparle.fr

#resto #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fevrier