• fautquonenparle

Covid19 : les bons résultats du concert test

Seuls huit des 4 000 participants, dont cinq avaient été contaminés avant le concert, ont été testés positifs sept jours plus tard. L’expérience s’est déroulée le 29 mai, donc avant la véritable arrivée du très contagieux variant Delta.


CREDIT : FRANCOIS MORI / AP

Le 29 mai, Étienne de Crécy puis Indochine étaient montés sur scène à l'AccorArena pour un concert expérimental où le public composé de 5000 spectateurs était debout dans la fosse.

L'étude a prouvé qu'avec un public présentant un pass sanitaire et masqués pendant toute la soirée, les spectateurs peuvent assister à un concert en intérieur, en jauge normale, chanter et danser debout, sans distanciation physique. Et, surtout, sans surrisque de contamination.


Durant ce concert comprenant 3 917 personnes (groupe expérimental), les participants devaient réaliser un test antigénique peu avant l’événement et à l’entrée. Ensuite, sept jours plus tard, ils ont dû réaliser à nouveau un test visant à déterminer s’ils ont été infectés ou non pendant le concert. Les résultats sont comparés au dépistage de 1 947 autres volontaires qui, de leur côté, ont participé au concert depuis chez eux (groupe de contrôle).


Au total, 8 personnes parmi les 3 917 participants au concert ont retourné un test PCR positif 7 jours après le concert. Cinq de ces personnes étaient déjà positives le jour du concert. Dans le groupe de contrôle, n’ayant pas participé en présentiel au concert, 3 personnes étaient positives. Ces observations montrent que, pour cette expérimentation, le taux d’infection était relativement proche entre le groupe participant au concert et celui n’y participant pas.


Pour un concert debout sans distanciation mais avec des personnes masquées et un test antigénique négatif, « la participation à un concert n’a pas été associée à un sur-risque de transmission du SARS-CoV-2 », conclut l’AP-HP.