• fautquonenparle

Crime organisé: le coup de filet mondial avec une application "ANOM" sur les téléphones

Grâce à leur accès à une messagerie chiffrée, le FBI et la police australienne ont réussi à arrêter des centaines de personnes et à saisir des millions de dollars provenant du crime organisé.

Photo Christopher Cloutier

En deux ans, les autorités policières ont amassé et stocké 27 millions de messages provenant de 11.800 appareils dans 100 pays grâce à cette prouesse technologique.


ANOM: ces quatre lettres resteront gravées dans l’histoire des succès technologiques policiers. C’est en réussissant patiemment à convaincre des criminels du monde entier d’utiliser «leur» application de messagerie cryptée que le FBI et les polices de plusieurs pays sont parvenus à ce «coup de filet» historique. La prouesse réside autant dans la technologie employée que dans l’ingénierie sociale déployée pour implanter «le cheval de Troie» chez les cibles visées.


Utilisant les techniques marketing des applications mobiles les plus populaires, le téléphone nécessitait d'avoir une recommandation d'un autre utilisateur pour pouvoir être acheté. Celui-ci étant disponible chez des vendeurs de confiance dans le monde criminel, il ne fallut pas longtemps pour que cette nouvelle option soit adoptée massivement par le crime organisé, qui pensait détenir là un bon remplacement pour Phantom. C'était sans compter sur le fait que le FBI était réellement derrière tout ça.

En fin de compte, ce sont plus de 18 pays qui ont travaillé avec le FBI et l'AFP dans cette opération, l'application s'étant étendue un peu partout dans le monde. Dans son communiqué, l'AFP s'est félicitée de la réussite d'Operation Ironside, qui a permis d'arrêter plus de 224 suspects en Australie ainsi que la saisie de 3,7 tonnes de drogues, près de 35 millions de dollars en cash et « des actifs qui devraient se chiffrer en millions de dollars ». D'autres arrestations et saisies de drogues ont eu lieu dans le monde après cette opération, sans que les pays concernés soient précisés.


Ces messages concernaient notamment des projets d’assassinat et des trafics de drogue et d’armes, a précisé la police australienne, qui a arrêté 224 personnes dans toutes les régions du pays, assurant même avoir déjoué une fusillade de masse. La police néo-zélandaise a pour sa part annoncé l’arrestation de 35 personnes notamment pour trafic de drogue et blanchiment d’argent.

#anom #fbi #crimeorganise #police #monde #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep