• fautquonenparle

Dropped : la société ALP condamnée pour faute inexcusable

Le 9 mars 2015, deux hélicoptères étaient entrés en collision en plein vol sur le tournage de « Dropped », causant la mort de dix personnes dont trois sportifs français de haut niveau.


CREDIT : yahoo actualité

Ce fut le plus grand drame de la téléréalité française. Le 9 mars 2015, le tournage de ce jeu d’aventures avait tourné au drame : deux hélicoptères étaient entrés en collision en plein vol, causant la mort de dix personnes dont trois sportifs français de haut niveau, la navigatrice Florence Arthaud, le boxeur Alexis Vastine et la nageuse Camille Muffat, ainsi que plusieurs personnes employées par la société de production ALP. L’émission devait être diffusée durant l’été 2015 sur TF1. Les sportifs français devaient être largués dans des zones isolées et mis au défi de retrouver la « civilisation » en moins de 72 heures.


La cour de Versailles a rendu jeudi son verdict lors du jugement en appel de la société Adventure Line Productions (ALP), dans le procès qui concerne le décès du caméraman et réalisateur Laurent Sbasnik.


Six ans après le crash d’hélicoptères la production a été condamnée en appel « pour faute inexcusable » à indemniser la famille d’un caméraman victime de l’accident, selon un arrêt jeudi de la cour d’appel de Versailles. ALP devra verser 120.000 euros de dommages et intérêts à la famille du caméraman et réalisateur décédé sur le tournage de Dropped, dans la province de la Rioja en Argentine. ALP doit également rembourser à la Caisse primaire d’assurance maladie des Hauts-de-Seine près de 400.000 euros de majorations de rente.