• fautquonenparle

Emmanuel Macron : giflé lors de son déplacement dans la Drôme, deux personnes interpellées

Le président de la République a été giflé mardi par un homme lors d'un déplacement dans la Drôme. Ce mardi 8 juin, vers 13h15, Emmanuel Macron a reçu une gifle, alors qu'il s'approchait d'une foule venue à sa rencontre, placée derrière une barrière de sécurité, en marge d'un déplacement à Tain l'Hermitage dans la Drôme. Après avoir saisi l'avant-bras du président, l'individu le gifle en s'écriant "Montjoie Saint Denis", expression utilisée notamment par les royalistes, ainsi que"A bas la macronie !".

Capture Ecran

Le Premier ministre, Jean Castex, en a appelé mardi 8 juin à l'Assemblée nationale "à un sursaut républicain" après la gifle reçue en début d'après-midi par Emmanuel Macron lors d'un déplacement à Tain-l'Hermitage (Drôme)."La politique, ça ne peut en aucun cas être la violence, l'agression verbale, et encore moins l'agression physique", a-t-il déclaré. L'agression dont a été victime le chef de l'Etat a été vivement condamnée par plusieurs responsables politiques.


«Les deux hommes interpellés sont deux Drômois âgés de 28 ans, inconnus de la justice», précise Alex Perrin, procureur de la République à Valence. «À ce stade des gardes à vue, leurs motivations ne sont pas connues», a ajouté le magistrat, sans préciser davantage le profil des suspects.


L'un d'eux est un adepte des arts martiaux historiques européens, une discipline qui compte environ 1500 pratiquants en France et promeut des formes de combat tombées dans l'oubli en Europe, d'après un profil Instragram à son nom où il apparaît en costume médiéval. L'autre fait partie d'un conseil de quartier de la commune de Saint-Vallier, d'après le site internet de la mairie, et tous les deux appartiennent à une association de jeux de plateau d'inspiration médiévale.