• fautquonenparle

En 2020 un total de 320.200 emplois salariés privés ont été détruits dans en France


La crise sanitaire a eu un effet massif sur l'emploi, l'année dernière. Mais la France a limité la casse, tant au quatrième trimestre que sur l'année.


En 2020, l'apocalypse annoncée sur l'emploi salarié n'aura finalement pas été aussi terrible que redouté. D'après les dernières données consolidées de l'Insee, au quatrième trimestre, 20.600 emplois salariés ont été détruits sur les trois derniers mois de l'année, public et privé confondus. Les premières estimations de l'Insee, publiées il y a quelques semaines, étaient plus pessimistes et ont depuis été revues à la hausse.


Au quatrième trimestre, l'emploi du privé a légèrement diminué (28.200 destructions nettes) sous l'effet du deuxième confinement, après un net rebond à l'été (+1,7%, soit 333.900 créations nettes au 3e trimestre), insuffisant pour effacer la forte baisse du premier semestre.


La légère baisse sur le dernier trimestre concerne uniquement le secteur privé (−0,1 % soit −28.200 emplois). À l'inverse, l'emploi augmente de nouveau dans la fonction publique (+0,1 % soit +7.600 emplois).


Dans l'ensemble, l'emploi salarié demeure nettement inférieur à son niveau un an auparavant: −1,1 % soit −283.900 emplois. Il se situe ainsi à un niveau comparable à celui de fin 2018. Il s'agit de la première baisse en fin d'année depuis 2012.


Dans l'industrie, l'emploi baisse de nouveau au quatrième trimestre : -0,4% (soit -13.500 emplois), après -0,2% au trimestre précédent. Sur un an, la baisse atteint 1,8% soit 57.500 emplois détruits. C'est la plus forte baisse annuelle depuis 2010. Dans le tertiaire marchand, l'emploi salarié se replie nettement : -0,8%, après +1,4% au trimestre précédent. La baisse concerne essentiellement l'hébergement-restauration (-4,9%, soit -52.500 emplois) et les services aux ménages (-2,5%, soit -32.500). Sur un an, la baisse est de 2,4% (-283.900). C'est la première baisse annuelle depuis 2009.


Dans la construction, l'emploi salarié reste dynamique : +0,7%, après +1,5% au trimestre précédent. Il progresse sur un an de 2,2%, soit 31.000 emplois créés. L'emploi dans le tertiaire non marchand augmente de 0,4%, soit 29.100 créations d'emplois. Sur un an, la hausse atteint 0,8%, principalement portée par le secteur de la santé (+2,8%, soit 44.200 emplois). L'emploi augmente également dans la fonction publique sur le dernier trimestre (+0,1%) et sur un an (+0,6%, soit 36.200 emplois).


Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://www.youtube.com/c/fautquonenparle

Toutes les coulisses de notre émission sur Instagram: https://www.instagram.com/fautquonenparle/

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/fautquonenparle

Site internet : https://www.fautquonenparle.fr/

#emploi #crise #poleemploi #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep


Photo Pole Emploi


  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • YouTube

©2021 Association Sunmedias Productions