• fautquonenparle

Enlèvement de Mia : La petite fille avec sa mère ont été retrouvées dans un squat en Suisse


Le procureur de Nancy a expliqué ce dimanche que le rapt de la fillette, baptisé «opération Lima», a été conçu comme une véritable expédition «militaire» par un groupe d'hommes radicalement antisystème, conduite «de manière déterminée», a déclaré le procureur de la République de Nancy François Pérain. Les suspects, dont cinq sont en cours de présentation à un juge d'instruction en vue de leur mise en examen, avaient baptisé leur action, «opération Lima», a-t-il précisé lors d'une conférence de presse à Nancy. Ces auteurs «ne sont pas connus de la justice (...) et partagent une même communauté d'idées»


Jeannot, Pitchoune, Corbeau, Bruno, Basile et Bouga. Six hommes "inconnus des services de police" mais qui ont basculé dans l'organisation d'un enlèvement en bande organisée sur mineur de moins de 15 ans.


Ils ont encore 60 et 43 ans. L'un est intermittent du spectacle, un autre vit de l'allocation pour adultes handicapés mais habite chez ses parents quand un autre est directeur technique d'une entreprise luxembourgeoise ou encore un autre est animateur. Interpellés ces derniers jours, les membres du groupe "se sont rencontrés sur les réseaux sociaux" selon le procureur.


Ces "hommes sont plutôt insérés" a indiqué le procureur et "ne sont pas connus des services de police. Ils n'ont jamais fait parlé d'eux".


"Ils sont contre l'Etat, mobilisés contre la dictature sanitaire, contre la vaccination. Chez Pitchoune, un faux certificat médical a ainsi été retrouvé pour se soustraire à la vaccination anti-Covid si celle-ci venait à être obligatoire".


Ce qui a réuni les membres de ce groupe c'est "qu'ils pensent que les enfants placés sont enlevés à leurs parents." "Ils pensent qu'il faut agir pour restituer ces enfants à leurs parents".


C'est sur les réseaux sociaux que la mère de Mia, Lola Montemmagi, est entrée en contact avec le surnommé Bouga, animateur né en 1978. S'il n'a pas participé à la phase active de l'opération, "il aurait participé à sa préparation selon ses déclarations".


A noter que le sixième homme, un surnommé Basile, n'a pas encore été identifié ni interpellé mais qu'il est activement recherché.


Les cinq autres ont été présentés à un juge d'instruction en vue de leur mise en examen pour "enlèvement en bande organisée sur mineur de 15 ans". Leur placement en détention a été requis par le procureur.

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://www.youtube.com/c/fautquonenparle

Toutes les coulisses de notre émission sur Instagram: https://www.instagram.com/fautquonenparle

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/fautquonenparle

Site internet : https://www.fautquonenparle.fr

#mia #justice #police #suisse #france #vosges #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep

Photo Fabrice COFFRINI / AFP