• fautquonenparle

Euro basket : les françaises écrasent les croates

A un mois des Jeux olympiques de Tokyo, l’équipe de France féminine de basket débute l’Euro jeudi, à Strasbourg, par un match contre la Croatie. Elles ont affiché la couleur et montré qu’elles seraient l’équipe à battre.


CREDIT : Philippe Crochet / PANORAMIC

A Strasbourg et à Valence (Espagne), où se déroulera la compétition jusqu’au 27 juin 2021, l’équipe de France tentera de vaincre la malédiction de la dernière marche, qu’elle n’est jamais parvenue à gravir lors des quatre dernières éditions de la compétition européenne (finaliste en 2013, 2015, 2017 et 2019, troisième en 2011). Avant de songer aux Jeux olympiques, programmés dans un mois (du 23 juillet au 8 août 2021).


Après avoir réussi à tenir les Françaises dans le premier quart, les Croates ont subi les attaques des Bleues. Dans le sillage de Sandrine Gruda (14 points), les joueuses de Valérie Garnier ont fait la différence dans le deuxième quart pour mener de dix longueurs à la mi-temps (50-40).Les deux derniers quarts ont rapidement tourné à l'avantage des Bleues, solides en défense et appliquées en attaque, qui n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires, pour finalement s'imposer (105-61).


L'intérieure Endene Miyem termine meilleure marqueure de la rencontre avec 18 points au compteur et 4 rebonds. Une entrée en matière remarquée pour les joueuses de Valérie Garnier, grandes favorites de la compétition.


L'équipe de France débute donc idéalement la compétition, dans la fournaise alsacienne. Un vrai rouleau compresseur. «C'est l'objectif avec cette équipe, imposer notre identité et notre jeu. Et on va sûrement assister à des matches comme celui-là», savoure Gruda, sur Canal+ Sport. Et la meilleure marqueuse de l'histoire des Bleues d'ajouter, sur ce premier quart moins abouti : «Il fallait s'adapter à la chaleur. L'atmosphère ambiante, c'est un challenge pour nous en tant qu'athlètes. Et ensuite, on ne joue pas forcément régulièrement cette équipe de Croatie. Il fallait s'adapter à leur style de jeu. Une fois qu'on avait compris comment elles jouaient, voilà le résultat.»


À noter que les Françaises n'ont encaissé que 23 points en seconde période. C'est moins que sur le premier quart-temps... «On ne pouvait pas mieux commencer. On voulait surtout montrer notre vrai visage pour cet Euro dès le début. L'entrée en matière est réussie. On est contente parce que tout le monde a pu apporter sa pierre à l'édifice. C'est important pour nous et ce le sera tout au long de la compétition», souligne Chartereau, MVP de la Ligue féminine à la fin de la saison. Et de poursuivre : «Si on joue comme cela, qu'on joue en rouleau compresseur comme ce soir, ça ne peut qu'aller bien pour nous.»

Seul point noir dans cette soirée alsacienne au presque parfait, la sortie sur blessure d'Olivia Epoupa, touchée à la cheville en première période. «Les kinés et tout le staff médical feront le job pour qu'elle revienne avec nous le plus vite possible», devine Chartereau.


Ce soir, les françaises affronteront la République tchèque (20h45), pour leur deuxième sortie. Elles défieront ensuite la Russie (dimanche, 20h45) pour conclure cette phase de poules.