• fautquonenparle

Euro basket : les françaises premières de leur poule

L’équipe de France féminine s’est qualifiée pour les quarts de finale de l’Euro Basket face à la Russie (85-59). Un succès acquis avec une forte intensité défensive. Image Large victoire hier contre la Russie (85-59).


CREDIT : AFP

La jeune équipe de Russie avait de quoi poser des problèmes à nos françaises. Certes, la Russie n’est plus montée sur un podium européen depuis son sacre en 2011, mais avec sa jeune garde Raïsa Musina, Maria Vadeeva, Nina Glonti, elle disposait des armes pour embêter les meilleures équipes européennes.


Mais l’équipe de France est actuellement difficilement jouable, tant elle met de l’intensité dans ses phases défensives, comme en témoignent les quatre points encaissés dans le deuxième quart-temps. A la fin du match l'ailière Valériane Vukosavljevic se réjouissait de la profondeur de banc de l'équipe de France, qui a permis aux Bleues d'étouffer la Russie dimanche, en fin de match (85-59).


Valériane Vukosavljevic, ailière de l'équipe de France : « On a fait les matches qu'il fallait pour finir premières. C'est une première étape de franchie. Il nous reste beaucoup de choses à travailler, il nous reste des lacunes. On a deux jours. On commence nos matches comme on les finit, on ne va pas commencer à 20-0, les équipes en face sont fraîches, elles sont pas fatiguées. On est une des équipes à abattre de la compétition, on est à domicile. Chaque équipe a ses armes. C'est difficile pour tout le monde. On fait vraiment le boulot, on maintient notre rythme, ce sont les autres équipes qui faiblissent un peu. On arrive à maintenir nos cadres sur des temps de jeu réduits et maintenir l'intensité en changeant de cinq. On ne jouera peut-être pas à douze toute la compétition mais quand on en a l'opportunité et qu'on arrive à finir à +20 en finissant à douze, on va s'en servir. Je suis pas inquiète sur notre manque d'adresse, les organismes commencent à fatiguer, c'était notre troisième match en quatre jours. Il y a des jours où ça rentrera, d'autres pas, on s'adaptera. »


Pour une place en demi-finale à Valence samedi prochain, les Françaises défieront mercredi à Strasbourg la Bosnie-Herzégovine ou la Croatie, qui s’affrontent en barrages lundi.