• fautquonenparle

Euro Foot : Coca boit la tasse à cause de Ronaldo

Si vous doutiez de l'influence que peut avoir Cristiano Ronaldo, l'épisode survenu lundi 14 juin devrait finir de vous convaincre du rayonnement de la superstar portugaise. En refusant d'être associé à Coca-Cola en conférence de presse, le quintuple Ballon d'Or a entraîné un recul de la capitalisation boursière du géant américain des boissons de... 4 milliards de dollars, rien que ça.

CREDIT : MÉLANIE ROOSEN

Une chute de 4 milliards de dollars (3,29 milliards d’euros). Coca-Cola ne s’attendait sûrement pas à voir sa valeur sur le marché prendre aussi cher après une conférence de presse de Cristiano Ronaldo. Juste avant d’entamer sa conférence de presse lundi, en préambule de la large victoire du Portugal en Hongrie (3-0) au cours de laquelle il aura inscrit un doublé, le patron de la sélection portugaise, connu pour être très pointilleux sur son hygiène de vie, a retiré – non sans une bonne dose de mépris – deux bouteilles de la marque de soda américaine.


La séquence est vite devenue virale sur les réseaux. Non sans conséquence pour la marque : les actions de Coca-Cola sont ainsi passées de 56,10 dollars à 55,22 dollars presque immédiatement après le geste de Ronaldo selon le quotidien espagnol Marca, tandis que la valeur de l’entreprise à la Bourse de New York a chuté de 1,09 % le 14 juin, puis de 0,34 % le 15, passant de 242 milliards à 238 milliards de dollars. La capitalisation boursière du groupe est passée d'environ 242 à 238 milliards de dollars. Avec son geste, Cristiano a donc écrasé 4 milliards de dollars en 20 secondes", nous explique en outre Le Figaro. Mais ce genre de décrochage est toutefois fréquent, rappellent nos confrères. Quant à CR7, il ne risque aucune sanction pour cette entrave à l'organisation du tournoi et au respect des sponsors officiels. "Aucune procédure disciplinaire ne sera ouverte. Chacun est libre de boire les boissons qu'il préfère", indique l'UEFA.