• fautquonenparle

Incendie chez OVH: le datacenter de Strasbourg a brulé, des centaines de sites internet en panne


Le feu, qui s’est déclaré vers 1 heure du matin, a été « circonscrit », a annoncé la préfecture du Bas-Rhin, mercredi en début de matinée.


Sur Twitter, des centaines de villes, clubs sportifs, médias ou encore maisons d'édition déclarent voir leurs sites Web respectifs temporairement indisponibles. Et pour cause: sur l'ensemble de ses data centers, OVH héberge près de deux tiers du Web français !


« Le feu s’est rapidement propagé dans le bâtiment. On a mis en place un important dispositif hydraulique, à l’aide d’un bateau-pompe de grande puissance [qui a prélevé l’eau du Rhin], pour éviter la propagation aux bâtiments attenants », a déclaré à l’Agence France-Presse Damien Harroué, commandant des opérations de secours. « Les planchers sont en bois, et le matériel informatique, bien chauffé ; ça va brûler. Ce sont des matières plastiques, ça génère des fumées importantes et des flammes », a-t-il ajouté, pour expliquer l’important dégagement de fumée et la rapidité de propagation de l’incendie.


La préfecture a précisé que le site n’était pas classé Seveso, contrairement à ce qu’elle avait annoncé dans un premier temps. Elle a également fait savoir qu’aucune pollution toxique n’avait été détectée, malgré l’important panache de fumée. Les sapeurs-pompiers ont réalisé des tests de pollution dans l’atmosphère, qui ont permis d’écarter tout risque de contamination. La zone industrielle de Port du Rhin, compte, elle, plusieurs sites classés Seveso.


La préfecture a par ailleurs expliqué qu’aucune victime n’avait été recensée dans l’incendie. Les pompiers s’attachaient à éviter que le feu, qui s’est propagé dans un bâtiment de quatre étages accueillant des serveurs, ne s’étende à d’autres bâtiments.


A cause de cet incendie, plusieurs sites connaissent des soucis d’accessibilité depuis ce matin. Le site data.gouv.fr, hébergé par OVH, a confirmé sur Twitter être « injoignable » « suite à un grave incident chez son hébergeur », en début de matinée, avant d’être finalement de nouveau fonctionnel à partir de 10 heures.


Des centaines de sites sont impactés !

Le site Démarches simplifiées a, lui, affiché un bandeau pour faire savoir qu’il connaissait des soucis similaires. Le site antidiscriminations du Défenseur des droits, celui de l’aéroport de Strasbourg, de retrogaming Abandonware, celui de l’UPR, le parti de François Asselineau, les sites du club de rugby de Clermont-Ferrand et du magazine Le Nouveau Détective, du réseau social culturel Vodkaster, mais aussi l’application CityScoot sont également inaccessibles, comme ils l’ont tous fait savoir sur Twitter.


Selon le site spécialisé sur les études relatives aux technologies d’Internet W3Techs, OVH est utilisé par 3,2 % des sites Internet.


Sur son site support, OVH a recommandé à ses clients d’enclencher leur « plan de reprise d’activité » si leur « production est à Strasbourg ». Interrogée sur d’éventuelles pertes définitives de données, l’entreprise a indiqué ne pas être en mesure de répondre dans l’immédiat.


Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://www.youtube.com/c/fautquonenparle

Toutes les coulisses de notre émission sur Instagram: https://www.instagram.com/fautquonenparle/

Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/fautquonenparle

Site internet : https://www.fautquonenparle.fr/


#informatique #datacenter #ovh #ovhcloud #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep

Photo Pompiers