• fautquonenparle

John McAfee, le créateur de l'antivirus, s'est suicidé dans sa prison en Espagne

Le corps de John McAfee a été retrouvé ce mercredi 23 juin dans sa cellule de la prison Brians 2, dans le nord-est de l’Espagne.

John McAfee avait été arrêté en octobre 2020 à l’aéroport de Barcelone puis placé en détention provisoire. © EPA

Selon un communiqué du ministère de la Justice de Catalogne, qui évoque un prisonnier de 75 ans sous le coup d'une mesure d’extradition aux Etats-Unis, "les gardiens et le personnel médical sont immédiatement intervenus pour tenter de le ramener à la vie mais les médecins ont finalement certifié qu'il était mort." L’identité du défunt a été confirmée par une porte-parole des autorités pénitentiaires, qui ajoute qu’"apparemment, il s’est suicidé."


Devenu gourou des cryptomonnaies, cet homme d’affaires avait été arrêté en octobre 2020 à l’aéroport de Barcelone puis placé en détention provisoire. Le feu vert de l’Audience nationale, tribunal notamment chargé des procédures d’extradition, pouvait encore faire l’objet d’un recours judiciaire et l’extradition devait aussi être approuvée par le gouvernement espagnol, précise le jugement du tribunal.

John McAfee, 75 ans, avait été arrêté au lendemain de la publication par un procureur américain d’un acte d’accusation le visant pour avoir omis de déclarer des millions de dollars de revenus issus de la promotion de cryptomonnaies, de services de consultant, de conférences ainsi que de droits vendus pour qu’un documentaire sur sa vie puisse être réalisé.


John McAfee avait été arrêté au lendemain de la publication par un procureur américain d’un acte d’accusation le visant pour avoir omis de déclarer des millions de dollars de revenus issus de la promotion de cryptomonnaies, de services de consultant, de conférences ainsi que de droits vendus pour qu’un documentaire sur sa vie puisse être réalisé. Selon la justice américaine, John McAfee aurait aussi dissimulé des biens, notamment immobiliers, un yacht et une voiture en les mettant également au nom d’autres personnes.


Les autorités américaines avaient lancé un mandat d’arrêt via Interpol et demandé son extradition.


"Les Etats-Unis pensent que j’ai des cryptomonnaies cachées", déclarait John McAfee le 16 juin dernier via son compte Twitter, précisant qu’il "[aurait] aimé que ce fût vrai". "Mes actifs restants ont tous été saisis, continuait le texte. Mes amis se sont évaporés par peur d'être associés. Je n'ai rien. Pourtant, je ne regrette rien."

#McAfee #antivirus #crypto #espagne #france #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep